En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaître lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: https://www.cnil.fr/fr/cookies-traceurs-que-dit-la-loi

J'accepte
Livraison en point relais offerte en France dès 45€ d'achat
Total (TTC): 0,00 €

Légendes et histoire du Thé

Publié le : 02/06/2018 06:30:33
Catégories : Legendes et histoire du thé

Légendes et histoire du Thé

L’empereur Shennong et l’origine du thé de -2737 à -2697.

Le thé est naît en Asie où il est dégusté depuis l’Antiquité. Il serait originaire des montagnes du Yunnan au sud-ouest de la Chine (tout près de la frontière entre la Chine et le Vietnam) . Selon la légende, le thé aurait été découvert en 2737 avant notre ère par l’empereur Shennong (ou Chen Nung).

Passionné par la botanique et le pouvoir des plantes médicinales, l’empereur Shennong est connu comme le père de la médecine chinoise. Réputé également pour être un agriculteur de génie, ses sujets le surnommait “l’agriculteur divin” ou “l’Empereur aux 5 graines” en raison de son art de cultiver les 5 aliments de base à cette époque (riz, blé, sorgho, millet et soja). Il serait notamment à l’origine de l’invention de l’araire et de la houe.

Une passion pour les plantes médicinales…

Le travail de la terre était particulièrement difficile à cette époque et Shennong avait pour préoccupation de veiller à ce que les hommes travaillant aux champs restent en bonne santé. En véritable herboriste passionné, Shennong répertoriait toutes les plantes qu’il trouvait dans la nature et qu’il testait sur lui même afin de connaître leur effets bénéfiques et de soulager la douleur et les maladies.

À cette époque, le travail dans les champs est très difficile...
À cette époque, le travail dans les champs est très difficile…

Afin d’aider ses sujet à rester en bonne santé et à lutter contre les maladies de l’époque, Shennong leur préconisait de faire bouillir leur eau avant de la boire. Il avait également pour habitude de leur prescrire des décoctions et infusions de plantes médicinales.

…qui failli lui coûter la vie.

Un jour, alors qu’il testait des centaines plantes dans la nature afin de trouver de nouveaux remèdes, il tomba très malade en réalisant (un peu tard) qu’il avait consommé plus de 72 plantes toxiques. Il s’allongea sous un arbre et fit bouillir de l’eau afin de débarrasser son corps du poison.

Alors qu’il attendait que son breuvage soit prêt, le vent fit tomber quelques feuilles dans sa tasse d’eau encore frémissante. Shennong admira la délicate couleur de l’infusion et fut surprit par ses arômes. Il dégusta le breuvage ainsi obtenu et constata les effets purificateurs de cette boisson sur son corps. Les feuilles en question étaient en fait (et vous l’avez deviné) les feuilles d’un théier…

La première tasse de thé de l’histoire était née !

Ce jour là, Shennong découvrit non seulement les bienfaits incroyables que le thé apporta au niveau de sa santé mais il fut également surpris par les arômes délicats de l’infusion. L’usage du thé comme plante médicinale s’est ensuite répandu dans toute la Chine principalement dans les milieux aisés.

Le travail de Shennong sur les plantes médicinales est recueilli au sein de son ouvrage “Shennong bencao jing” qui est en réalité l’ouvrage chinois le plus ancien traitant des drogues végétales, animales et minérales.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)